arrow-right cart chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up close menu minus play plus search share user email pinterest facebook instagram snapchat tumblr twitter vimeo youtube subscribe dogecoin dwolla forbrugsforeningen litecoin amazon_payments american_express bitcoin cirrus discover fancy interac jcb master paypal stripe visa diners_club dankort maestro trash

QU'EST-CE QUE LE LAUGAVEGUR ET LE COL DU FIMMVORDUHALS?


C’est en 2017 que j’ai vécu cette randonnée magique qu’est le Laugavegur de Landmannalaugar à Thorsmork et la suite, soit le col du Fimmvorduhals jusqu’à Skogar. Une centaine de kilomètres où se sont enchaînés les plus beaux paysages d’Islande! Une expérience où l’émerveillement était au rendez-vous! Si vous voulez savoir comment vous y préparer, ne manquez pas mon article à ce sujet juste ici. Sans plus tarder, mes étapes au jour le jour!  

 

Powered by Wikiloc

JOUR 1: LANDMANNALAUGAR - HRFANTINNUSKER - 12 KM


Montée : 530 m (1740 pieds)
Descente: 80 m (260 pieds)
Temps approximatif: 5-6 heures


 7h am: Je quitte Reykjavik l’enthousiasme dans le tapis dans l’attente de cette aventure! Mon sac est un peu lourd mais je peux le gérer me dis-je motivée à l’os. Arrivée vers midi. Il y a une source d'eau chaude à Landmannalaugar mais j'ai décidé de ne pas m'y baigner ne voulant pas transporter un maillot mouillé lourd! Après le premier de mes lunchs, j’entame avec la joie dans l’âme ce premier tronçon! Je me rends à la hutte FI m'informer des conditions du sentier, une étape très importante à faire. Il y a environ une centaine de randonneurs qui quittent chaque jour et le guichet d'information est très clairement indiqué ainsi que le balisage d'ailleurs. Alors que j'achetais allègrement mes vivres à l'épicerie la veille me disant que je suis capable d'en prendre, mon dos en a décidé autrement... oh boy que j'ai eu des regrets sur quelques choix de bouffe vraiment trop lourds! C’est avec une certaine gêne que j’avoue avoir apporté un pot de sauce à spagh, erreur indigne d’une randonneuse aguerrie ;-) Deuxième affaire: pu de caméra! Mon iPhone a décidé de subitement mourir. Je n'ai que mes yeux pour savourer tous ces magnifiques paysages qui s'étalent devant moi! Les photos que vous voyez sont prises sur Adobe Stock. Troisième affaire: pas de gants! Essentiels considérant que dès que vous montez en altitude, le 1000m en environnement Arctique est pas mal enneigé même l'été. Avec le poids du sac et mon manque de gants, j’avoue que le petit bout de cabane que représente le refuge d’Hrfantinnusker a eu l’effet d’un oasis! Ceux qui n’avaient pas de réservation ont dû se rendre à la prochaine étape car ils ne pouvaient pas installer leur tente en raison de la neige. Petit moment de gratitude envers ma planification de feu! 


Malgré ces petits pépins, quoi dire d'autre que WOW et re-WOW, c'est juste trop beau! Les paysages, les odeurs particulières de souffre, la vapeur volcanique qui rend le paysage quasi-extraterrestre, bref, une expérience pour tous les sens! 


JOUR 2: HRFANTINNUSKER - ALFTAVATN - 12 KM


Montée: 130 m 
Descente: 600 m
Temps approximatif: 4-5 heures

Malgré la promiscuité du refuge et le jour éternel (nous sommes en juin après tout), j’ai vraiment bien dormi et j’ai hâte à cette deuxième journée! J’ai pas pu trop me débarrasser de poids par contre, car il faut ramener ses déchets à ce refuge. La journée débute avec une longue marche dans la neige mais il ne fait pas si froid et la quiétude et la beauté des lieux rendent le tout très agréable! Après une pente particulièrement à pic, c’est une vue magistrale avec les collines de rhyolite qui s’étend devant moi! Il y a quelques hauts et bas niveau dénivelé et on quitte rapidement les collines aux cinquante nuances de brun pour un paysage vert à couper le souffle! Mon petit cellulaire (ah oui, il a magiquement ressucité) ne réussit vraiment pas à en capter la beauté! S’ensuit une longue descente à pic où j’étais plus qu’heureuse d’avoir des bâtons de marche. Si vous venez de Thorsmork, « watch out » la montée! Première traversée de rivière. C’est froid mais l’eau atteint à peine les mollets donc ça a super bien été! Encore là, merci bâtons ;-) Arrivée au refuge d’Alftavatn où j’étais bien heureuse d’être à l’intérieur considérant le vent soufflant sur les tentes installées.


JOUR 3: ALFTAVATN - BOTNAR/EMSTRUR


Distance: 16 km
Montée: 200 m
Descente: 270 m
Temps approximatif: 6 heures


En cette troisième journée, c’est trois rivières qu’il a fallu traverser en peu de temps. J’ai été très chanceuse, pas de pluie, une belle température et le plus profond allant à peine aux genoux. À 5 km environ d’Alftavatn se trouve le refuge de Hvanngil, une alternative si vous trouvez Alftavatn trop venteux pour la tente. Il y a une autre rivière sur la route avec une magnifique petite chute mais celle-ci possède un pont (hourra!)! Le paysage change complètement par rapport à la veille en un genre de désert noir avec quelques belles montagnes en arrière plan. Peu de dénivelé ce qui rend l’expérience de la journée très reposante si on peut qualifier marcher 16 km avec 13 kg sur le dos reposant ;-) Arrivée au refuge d’Ermstur où je vous conseille absolument d’aller marcher au canyon Markarfljotsgljufur! C’est MA-GNI-FIQUE!!!! Sérieux, j’étais tellement émue devant ce paysage que j’en avais quasiment les larmes aux yeux. C’est à ce point beau!!… ou j’étais juste vraiment SPM, c’est pas trop clair rendu là hihi! À voir!  


LE CANYON!!


JOUR 4: BOTNAR/EMSTRUR - THORSMORK - 15 KM


Montée: 350 m
Descente: 600 m
Temps approximatif: 6 heures


Départ matinal et traversée du pont enjambant le canyon. S’y rendre est une aventure en soi avec une descente aidée de cordes. Avec un sol mouillé et un poids sur le dos, ça devient tout un défi! Après la traversée du pont nous apparait le magnifique glacier Mýrdalsjökull qui cache le volcan Katla, un des plus actifs d’Islande. D’ailleurs, des pancartes sont installées à quelques endroits indiquant quoi faire en cas d’éruption. Une douce journée de quiétude avec un dénivelé raisonnable. Une dernière traversée de rivière et le paysage change complètement pour la forêt de Thorsmork. Bon, c’est une forêt islandaise c’est-à-dire que les arbres sont tout petits mais c’est charmant comme tout! Je me suis un peu perdue mais me suis retrouvée rapidement jusqu’au premier refuge sur la route où j’avais justement une réservation, le Volcano Huts que je conseille vivement (sauf le resto qui est incroyablement cher). Douche gratuite, Wi-fi, possibilité de (enfin) recharger mon cell et mes batteries externes… bref, plus de services pour à peu près le même prix que la hutte FI. J’étais ben trop brûlée pour explorer les environs mais il y a plusieurs randonnées d’une journée qui valent vraiment le coup, parait-il! Après une grosse sieste, j’ai relaxé avec quelques nouveaux amis sur le bord du feu surplombant le soleil de minuit. Une super de belle soirée! 


JOUR 5 : THORSMORK - FIMMVORDUHALS - 13 KM


Montée: 900 m
Descente: 70 m
Temps approximatif: 5-7 heures


Une journée où la dualité était au rendez-vous! Autant c’était ardu, autant que les paysages étaient d’une incroyable beauté! Un dénivelé de 900 mètres mais j’avais l’impression d’en monter le double. Le guide mentionne 5 heures mais je pense que ça m’en a pris 10. Si j’avais pas eu de réservation à Fimmvorduhals, j’aurais peut-être virer de bord tellement je trouvais ça dur. À noter que je suis pas la fille la plus en forme ;-) Je suis plus qu’heureuse d’avoir persévéré non seulement pour vous le raconter mais la fierté ressentie était intense! Je me sentais une vraie aventurière avec les cordes un peu partout pour aider à marcher le chemin! La neige revient à un moment donné dans la montée et on se trouve entre les deux glaciers/volcans Katla et Eyjafjöll, le célèbre volcan dont l’éruption en 2010 avait bloqué tout le traffic aérien en Europe. J’y ai traversé le champs de lave récent et les nouveaux monticules Magni et Modi. La météo est hyper imprévisible entre les deux glaciers mais j’ai été chanceuse avec un beau soleil éclatant. Arrivée au refuge de Fimmvorduhals. J’étais plus qu’heureuse que nous soyons que trois dans le refuge car la chambre était constituée en un tas de matelas par terre cordés les uns aux autres. Il n’y a pas d’eau courante mais de l’eau est disponible pour la cuisson et l’hydratation. Après l’effort fourni, disons que ce fut une belle nuit de sommeil! 



JOUR 6: FIMMVORDUHALS - SKOGAR - 16 KM


Montée: 50 m
Descente: 1050 m
Temps: 5-6 heures


Lever, déjeuner et constat de la température: ma première journée où la météo est vraiment très mauvaise! Tous les éléments y sont: vents forts, pluie, brouillard, bref, c’est limite pas sécuritaire de s’aventurer. Heureusement, je me suis trouvée une amie avec un GPS et nous avons pris la route joyeusement malgré les éléments. Le manque de gants, des pantalons de bouette, un poncho trop petit et des bottes avec des petits lacs à l’intérieur ont un peu gâché mon humeur mais dès que nous étions redescendues d’altitude, la météo s’est vraiment calmée! J’ai longé la SU-PERBE rivière Skoga et sa vingtaine de chutes toutes plus magnifiques les unes des autres! Le tout se terminant avec la descente des marches menant à la célébrissime chute Skogafoss remplie de touristes venus en autobus. J’avais une grosse fierté d’avoir fait tout ce chemin à pied! Par contre, j’avais zéro envie de faire du camping étant toute trempée. Je dois vraiment avoir une bonne étoile car une place s’est libérée à l’auberge de jeunesse de Skogar où j’ai pu sécher, faire du lavage (à 18$!!) et me payer un des mes rares restos en Islande. Mon burger à 25$, je l’avais franchement mérité!! 

Articles Islande

Rando du Laugavegur/Fimmvorduhals (Islande) – Petit guide d’avant départ
QU'EST-CE QUE LE LAUGAVEGUR ET LE COL DU FIMMVORDUHALS? Votée comme l'une des 20 meilleures randonnées au monde par le National Geographic et...
7 attraits incontournables de la Ring Road
LA ROUTE CIRCULAIRE OU RING ROAD Les sites spectaculaires et photogéniques de l’Islande ne nécessitent plus d’introduction. Bon nombre de...
Laugavegur - Fimmvorduhals: Étapes
QU'EST-CE QUE LE LAUGAVEGUR ET LE COL DU FIMMVORDUHALS? C’est en 2017 que j’ai vécu cette randonnée magique qu’est le...