arrow-right cart chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up close menu minus play plus search share user email pinterest facebook instagram snapchat tumblr twitter vimeo youtube subscribe dogecoin dwolla forbrugsforeningen litecoin amazon_payments american_express bitcoin cirrus discover fancy interac jcb master paypal stripe visa diners_club dankort maestro trash
Vous avez décidé d’entreprendre le Chemin de Compostelle. Félicitations! Mais quel chemin choisir ? Il y a vraiment beaucoup options. Le Portugal, l’Espagne (chemin du Nord, camino frances, via de la plata, chemin Primitif), la France (voie du Puy, Arles, Vézelay, Tours) et même plus loin encore (voie de Genève au Puy etc…). Ils ont tous quelque chose d’intéressant et unique mais si votre but est de vous rendre à Santiago (St-Jacques-de-Compostelle) et que c’est votre première randonnée longue durée, voici pourquoi je vous conseille le Camino Frances : 

 Parfait pour une 1er expérience de randonnée longue durée
 Beaucoup d’infrastructures
 Possibilités d’étapes plus courtes
 Réservations non nécessaires
✅ Balisage important. Il est difficile voir impossible de se perdre. Suffit de suivre les flèches jaunes!
 Paysages variés
✅ Inscrit au patrimoine de l’humanité depuis 1993.
✅ Pour petit budget

QU’EST-CE QUE LE CAMINO FRANCES?

 

Traditionnellement, le Camino Frances ou Chemin Français, débute à St-Jean-Pied-de-Port, là où convergent les chemins français. Il est nommé ainsi en raison des « Francs » venus de France. Il a une distance approximative de 800 kilomètres jusqu’à St-Jacques-de-Compostelle. C’est définitivement le plus mythique des chemins! En voici une carte.

Mais là, je vous entends déjà me dire « ouin mais y a ben trop de monde ». C’est vrai! Voici les statistiques qui d’ailleurs le confirment.

Le plus fort de la saison se déroule de juin à septembre et c’est particulièrement achalandé sur les 100 derniers kilomètres, le point requis pour obtenir sa Compostela de la cathédrale de Santiago. En 2016, c’est plus de 277 854 pèlerins qui l’ont obtenu. Là-dessus, 63,37% provenaient du Camino Frances ce qui quand même en baisse par rapport au 68,10% de 2014, l’année où je l’ai marché.

En effet, cette année là, c’est 162 055 personnes qui ont eu la même idée que moi. Il y a beaucoup de moments où j’ai pu vivre des moments sereins sans être entouré de qui que ce soit. J’ai pu combler mon besoin de solitude à beaucoup de moments tout en ayant mes moments extravertis qui furent riches en rencontres internationales.

D’OÙ PARTIR?

La beauté, c’est qu’il n’y a pas de règle! Quel est votre destination? Combien de temps disposez-vous? Quel temps de l’année avez-vous de disponible? Répondre à ces questions vous aidera à déterminer d’où partir. Il est hyper facile de se rendre à son point de départ.
Un outil génial est le site web www.rome2rio.com vous aidera à déterminer votre trajet et en plus vous lie directement avec les compagnies avec lequel faire votre réservation.


Si vous partez de St-Jean-pied-de-port, lieu de départ mythique qui vous permet de traverser les magnifiques Pyrénées, la ville la plus proche pour atterrir d’un vol international est Bordeaux. J’ai utilisé Air Transat. Il y a une liaison directe Montréal-Bordeaux.


Pour un départ entre Pamplona (Pamplume) et Leon, Madrid serait le plus près pour un vol international.
Petit conseil : n’hésitez pas à prendre 2-3 jours pour vous remettre du décalage horaire. Dans mon cas, cela m’a donné la chance de voir Bordeaux et ses environs et je ne l’ai nullement regrettée!

 

LA CRÉDENTIALE (OU CREDENCIAL) : C’EST QUOI? COMMENT L’OBTENIR?

 

La crédentiale est le passeport du pèlerin. Elle est essentielle pour rester dans les auberges. Au Québec, il y a 2 façons de l’obtenir:

Il est possible de se procurer le précieux document auprès de l’Association du Québec à Compostelle qui en fait un bref historique intéressant juste ici.  C’est gratuit mais pour cela, il faut être membre au coût de 18$ pour un an.  Ne soyez pas à la dernière minute car il y a un délai d’un mois avant d’obtenir la crédentiale. L’avantage de devenir membre, outre la crédentiale, est que vous pouvez profiter de certaines activités de préparation.

 

Si vous ne désirez pas profiter des activités de l’Association et voulez une solution plus rapide et moins coûteuse, vous pouvez vous la procurer directement au Centre La Tienda, boutique spécialisée en chemins de Compostelle, à Montréal pour 5$. Les crédentiales viennent directement de la cathédrale de Santiago. Ils sont en espagnol mais La Tienda vous remet une traduction française.

 

Elle est également facile à obtenir sur le Chemin dont le bureau d’accueil à Saint-Jean-Pied-de-Port.

 

QUEL GUIDE CHOISIR?

On veut pas amener plusieurs guides dû au poids mais comment choisir avec autant de choix. Le Miam Miam Dodo? Rando Éditions? Petit futé? Guide Michelin? (tous les titres mentionnés sont également dispos à La Tienda). Un jour, je ferai peut-être un article faisant le comparatif de tous les guides car ils ont quand tous un ou plusieurs aspects intéressants mais je vous dirais que si vous avez en a amener un, définitivement le Rother.

 Miam Miam Dodo? Rando Éditions? Petit futé? Guide Michelin? (tous les titres mentionnés sont dispos à La Tienda). Un jour, je ferai peut-être un article faisant le comparatif de tous les guides car ils ont quand tous un ou plusieurs aspects intéressants mais je vous dirais que si vous avez en a amener un, définitivement le Rother.

Je dois avouer par contre que de mon côté, je n’ai pas utilisé de guide papier mais j’y suis allée avec une application disponible en anglais seulement, soit Wise Pilgrim. La carte de dénivelé est vraiment géniale et je m’y suis référée tout au long de mon trajet! Tous les hébergements sont également indiqués de façon détaillée avec photos et services disponibles (tel que Wi-fi, laveuse/sécheuse etc…). La section critique des hébergements m’a sauvée de l’auberge municipale de Zubiri qui fût confirmée par mes collègues marcheurs comme étant non recommandable.


BUDGET COMPOSTELLE

Vous pouvez dépensez peu ou beaucoup tout dépendant votre façon de voyager. Admettons que vous soyez sur un petit budget, comme la plupart d’entre nous, vous pouvez vous en sortir pour 20 à 25 euros par jour (chiffres de 2014). Ça sûrement changer pour 2018!

Voici le lien pour connaitre le taux du jour .


Avec ce budget, vous dormez dans les auberges de pèlerins, vous vous faites à manger, acheter quelques pansements mais il est quand même possible de se payer quelques restaurants et visites!
Pour ma part, voici comment était réparti mon budget :

J’ai fait tout ce qui est mentionné ci-haut, je n’ai pas été la plus « cheap » au monde mais j’ai fait quand même attention! À noter que je n’ai à peu près pas bu d’alcool, une chose qui peut faire monter la facture assez vite!


HÉBERGEMENT SUR LE CHEMIN DE COMPOSTELLE

Il y a toutes sortes d’hébergements sur le Chemin. En moyenne, vous allez trouver quelque chose tous les 5 km. Ce n’est pas un calcul scientifique, des fois ça va être plus, des fois moins. Vous n’avez pas pas besoin de réservation en théorie. Il peut être recommandé de réservé pour les 100 derniers kms.

Voici les types d’hébergement du plus petit au plus gros budget.


– Auberges de pèlerins municipales (6-10 EUR env.)
– Auberges de pèlerins privées (9-15 EUR env.)
– Pension/Hostal (petits hôtels familiaux) (À partir de 20 EUR env.)
– Hôtel (À partir de 30-40 EUR environ selon le nombre d’étoiles ou chambre simple ou double)
– Parador. Le gros luxe. Entre 100 et 250 EUR la nuit! Sans petit déjeuner auquel il faut ajouter 15-20 EUR.

La peur de ne pas trouver d’hébergement est très forte chez de nombreux pèlerins mais rassurez vous, vous ne coucherez pas dehors! Au pire, ça va peut-être sortir un peu de votre budget, vous devrez vous rendre à l’autre village (taxi si vous êtes épuisé) ou ça sera pas la meilleure nuit de votre vie (genre couché sur un matelas par terre) mais vous aurez un toit. De mon côté, malgré le très fort achalandage, j’ai TOUJOURS eu quelque part où dormir!

ASTUCES HÉBERGEMENT 


– Arrêter entre 2 « grandes étapes » pour moins d’achalandage. Ce que j’entends par « grandes étapes », ce sont les villes ou encore ce qui est mentionné dans les guides.
– Arrêter de marcher avant 15h environ.
Voici quelques exemples d’hébergement petit budget trouvé le long du chemin.



NOURRITURE SUR LE CHEMIN DE COMPOSTELLE

Les plaisirs de la table varient grandement le long du chemin. Entre les traditionnelles tortillas, paellas et… œufs frits, les repas du pèlerin sont de diverses qualités selon l’endroit. Il vous en coûtera entre 10 et 20 euros environ, le vin étant la plupart du temps inclus.


Dans les auberges, la plupart du temps, les déjeuners (petits déjeuners) ne sont pas inclus et sont offerts pour environ 3 EUR pour souvent des pâtisseries pré-emballés et des toasts. De mon côté, j’allais à l’épicerie la veille pour me prendre quelque chose.


Débutez votre matinée avec un petit café con leche en vous faisant bercer par les premiers rayons de soleil. Pour les intolérants au lactose (dont moi!), l’offre de lait non-vache (soya, amandes, riz) est assez limitée. J’en faisais une quête personnelle à chaque jour de trouver un resto offrant le lait de soya!


Il y a aussi de l’excellente nourriture sur le chemin. Je me rappelle de cette salade chèvre et charcuteries ou le repas du pèlerin à la Casa Domingo qui consistait en 3-4 services pour 10 EUR. Miam!

 



ASTUCE REPAS À SANTIAGO


Avant que la bâtisse, connu sous le nom de l’Hôtel des Rois Catholiques fondé en 1499, abritant le Parador ne devienne un hôtel de luxe, il s’agissait d’un lieu d’accueil pour pèlerins où ceux étaient nourris et hébergés. Le Parador a gardé un peu de la tradition et offre aux 10 premiers pèlerins qui se présentent à chaque repas (amenez votre crédentiale), la nourriture tout à fait gratuitement! Ayant apprise la chose sur place et attirée par la gratuité de la chose, je me suis pointée et on nous amené, les élus de la soirée, en bas dans les cuisines. Je me sentais comme la troisième classe du Titanic. On a eu droit à de la gastronomie sur notre plateau de cafétéria et on a mangé dans une salle spéciale dédiée aux pèlerins. Ce fut un repas riche en nourriture et échanges avec d’autres pèlerins de partout dans le monde!


BALISAGE

C’est simple : suivez les flèches jaunes, il y en a régulièrement! Il est quasiment impossible de se perdre à moins d’être vraiment dans la lune!


TRANSPORT DE BAGAGES

Répétez après moi : vous n’êtes pas un mauvais pèlerin si vous faites transporter vos bagages! Cela m’est arrivé à 3-4 reprises et j’ai été bienheureuse de pouvoir reposer mon dos.


C’est super facile à organiser au jour le jour!


– Des enveloppes de diverses compagnies sont disponibles dans les auberges.
– Vous inscrivez lisiblement la destination.
– Vous y mettez les fonds nécessaires.
– Assurez-vous que la compagnie passe dans votre auberge. Si vous ne voyez pas d’autres bagages avec des enveloppes de la compagnie en question, veuillez les appeler pour indiquer la présence de votre sac. Sortez votre plus bel espagnol ou demandez à la personne à l’accueil de vous aider.
 SJPP: http://www.expressbourricot.com/fr/ (entre Moissac et Burgos)
 http://www.jacotrans.com/p/english.html
– Prenez une photo de l’enveloppe avec les coordonnées de la compagnie en cas de problème.
Quelques compagnies
 http://www.caminofacil.net/fr/

 

PUNAISES DE LITS

C’est une réalité du chemin mais il ne faut pas virer fou avec ça! La capitale mondiale des punaises de lit reste Montréal pour ceux qui l’ignoraient Vous avez plus de chances d’en attraper en ville que sur le Chemin!
Afin de prévenir, vous pouvez toujours vous faire des sprays maisons à base d’huiles essentielles. Diverses recettes sont disponibles sur les « z’internets. » Sachez que ces petites bibittes n’aiment pas la lavande en particulier.


Sinon, disponible à Saint-Jean-Pied-de-Port et en ligne, la fiole du voyageur de Clako Punaises. C’est ce que j’ai utilisé. En plus d’être la fille qui sentait les huiles ce qui est quand même mieux que petits pieds au fromage, je n’ai rien attrapé en termes de désagréables bestioles.


EN CONCLUSION

J’espère que ce petit guide vous aidera dans votre préparation du chemin! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les adresser dans les commentaires ci-bas et il me fera plaisir de vous répondre.  Buen Camino!